AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vos concerts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Phil
Petit DeadHead


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Vos concerts   Dim 07 Juin 2009, 9:20 am

LYNYRD SKYNYRD : Paris Zénith , 5/6/09

N'ayant pas de nouvel album à son actif , Lynyrd Skynyrd faisait halte à Paris pour ce qui devait être la dernière date de sa tournée européenne intitulée God & Guns World Tour.
Entamant le set sur une version décapante de Workin' For MCA , titre que j'ai toujours apprécié , le groupe enchaina directement sur I Ain't The One. Ricky Medlocke est déjà dans le show, exhortant le public à se manifester davantage. Le son s'avère être fort voire très fort et la voix de Van Zandt , limite criarde sur certains phrasés.Il me semble qu'en 2000, il était en plus en voix.Workin For MCA enchainé à I Ain't The One , je me dis que le titre suivant sera Searching comme sur le double live One More From The Road. Eh bien non , le groupe s'attèle dans une interprétation fougueuse de Saturday Night Special . What's Your Name , classique parmi les classiques se fait entendre dans une version somme toute efficace , comparable aux 77777 versions déjà entendues. Le public est aux anges . Pour ma part, je suis satisfait d'être là ( surtout que cela ne m' a rien coûté) mais j'ai la cruelle impression de revivre note pour note le concert du 1er juin 2000 donné en ce même lieu. Gimme Back My Bullets donne l'opportunité aux 3 guitaristes de s'illustrer sur un solo collectif.Cependant , une nouvelle fois , je trouvai la voix de Johnny Van Zandt un peu "short" sur ce morceau. Quart d'heure émotion avec Simple Man dont la version délivrée hier soir , m'a semblé quelque peu poussive et surtout très longue.Le batteur quant à lui , se donne des airs à la Cozy Powell lorsqu'il interpréta ce morceau.
That Smell , interprété dans une version très efficace , permet une nouvelle fois au public de manifester son enthousiasme , ce qui satisfait pleinement le sieur Medlocke , très en verve ce soir-là.
Le groupe s'engagea ensuite dans l'interprétation d'un medley (je n'en ai jamais aimé l'idée) composé de Whisky Rock-A-Roller , Down South Jukin', The Needle And The Spoon (qui aurait mérité une interprétation intégrale) , Double Trouble et Tuesday's Gone (même remarque que The Needle...).
A partir de Gimme Three Steps, je suis conscient qu'il n'y en a plus pour longtemps tant les set-lists du groupe sont immuables depuis fort longtemps. Call Me The Breeze défila à un train d'enfer sur une version de 5-6 minutes , grosso modo , le pianiste remplaçant Billy Powell , récemment décédé ,se permettant même de rater son solo en plein milieu du morceau. Bon , il est jeune , il le jouera mieux la prochaine fois.
Naturellement lorsque les accords de Sweet Home Alabama , cela eut pour conséquence de déclencher l'enthousiasme voire l'hystérie générale et vas-y que je te sors mon drapeau sudiste vendu à un prix trop onéreux pour moi aux différents stands du merchandising , pour le déployer fièrement . On dirait le Sud. . Belle version , certes mais conforme aux multiples interprétations entendues jusqu'ici. Au terme de ce morceau ô combien mythique (le groupe avait joué 75 mn !!!!!!), tout ce joli petit monde s'éclipsa , satisfait d'avoir donné un bon concert.
Dix minutes, réapparition du groupe pour interpréter le morceau que tout le monde attendait depuis de nombreuses minutes , à savoir Free Bird. Mazette , quelle version apocalyptique. Sur la partie la plus lente du morceau , une gigantesque boule lumineuse fit son apparition dans le but sans doute de renforcer le caractère émotionnel , Van Zandt, ayant noué un drapeau sudiste sur son micro , soulevant celui-ci pour ensuite s'incliner devant ce qui symbolisait son frère. D'ailleurs à ce sujet , point de Travelin' Man donc point d'écran. Le titre s'achève dans l' orgie de décibels que tout le monde connaît depuis de nombreuses années.
Voilà donc pour ce concert qui , au final , ne dura que 1h30 (je le savais à l'avance) et qui effectivement ne fut axé que sur l'interprétation des classiques. Il aurait été de bon aloi d'y glisser quelques extraits des albums Edge Of Forever et Vicious Circle qui s'avèrent être de bonne facture.

A la sortie, je retrouvai des forumeurs du FCH , à savoir Mitch , les Harrys, Mathieu, Truc et une amie de Mitch dont j'ai oublié le nom.


1. Workin For MCA
2. I Ain't The One
3. Saturday Night Special
4. What's Your Name
5. Gimme Back My Bullets
6. Simple Man
7. That Smell
8. Whisky Rock-A-Roller/Down South Jukin'/The Needle And The Spoon/Double Trouble/Tuesday's Gone
9. Gimme Three Steps
10. Call Me The Breeze
11. Sweet Home Alabama
12. Free Bird
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Amateur du Dead
avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Banlieue
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Vos concerts   Dim 07 Juin 2009, 9:28 am

La veille, même endroit

Note préliminaire
Ceux qui croient que Neil Young c’est Harvest, Crosby, Stills, Nash & Young ou Prairie Wind, préparez vous à une sacrée déflagration.


Notre homme, 64 ans, malade en 2005/2006 (je crois) est devant nous immense, chemise blanche ouverte sur un tee-shirt à effigie chicanos, jean et des nouvelles pompes (c’est lui qui le dit)
Longue intro électrique, ce n’est pas Mansion On The Hill, comme à Nantes, qui ouvre le show parisien mais Love and Only Love du même opus d’ailleurs.
Déjà, ce qui est impressionnant, c’est la forte présence physique de Neil, qui occupe tout l’espace, Ben Keith semble tout petit et bien frêle à ses côtés.
Un mot tout de suite sur le groupe, le Cheval fou est resté à l’écurie, et on sent la différence,
Ben Keith est excellent mais a peu de présence scénique, la rythmique est lourde et puissante mais Chad Cromwell aux drums peine sur la fin, (mais soutenir le tempo endiablé n’est pas facile).Et de toute évidence la balance privilégie la guitare et la section basse/batterie
Ensuite c’est le rapport organique entre Neil et ses guitares, on dirait qu’il se bat avec, qu’il les dompte, qu’il veut pulvériser ses pédales d’effets avec ses pompes neuves.
Et aussi, surtout la rage dans l’attaque des morceaux, dans les solos, cette volonté de maîtriser le son, dans le genre je le compare à Jimi Hendrix quand il va chercher le réverbération devant ses amplis.
Déluge électrique, donc Neil envoie la sauce et il joue FORT, nous sommes au troisième rang, on profite, et juste après Hey Hey, My My (Into The Black), le premier des hymnes; ça saute de tous les côtés, le son est énorme, Neil triture les sons et si ces mots
The king is gone but he's not forgotten
This is the story of a Johnny Rotten
It's better to burn out than it is to rust
The king is gone but he's not forgotten

ne sont pas le manifeste rock ultime par excellence, alors…..

Everybody Knows This Is Nowhere et Pocahontas suivent à deux cent à l’heure, toujours cette folie électrique, Spirit Road plus récent (Chrome Dreams II) et puis, oui oui, l’intro, de Cortez the Killer comme si on faisait un come back de la tournée ArcWeld.
Longs solos incandescents
He came dancing across the water ,
Cortez, cortez
What a killer

J’en vois un autre devant moi de Killer !
Et la revue des classiques continue avec Cinnamon Girl.
Un peu de calme dans ce monde de brute, d’où nous sommes placés nous ne voyons pas Neil interpréter Mother Earth, mais on chantera avec tout le monde Don't Let It Bring You Down (celle là je l’adore), Comes A times un peu décevant, Goin’Back ensuite et surtout l’enchaînement Heart of gold/Old Man, les grandes heures d’Harvest, l’autre facette du bonhomme, que c’est beau et enfin on entend la pedal steel guitar !
On rebranche les amplis, pour Mansion On The Hill et Get Behind The Wheel seul morceau du nouveau CD; Fork in the Road
Et en final Rockin' In The Free World, la chanson pour l’Est, post mur de Berlin
Rappel
Intro
Hésitation de ma part
OUAAIISS

Like A Hurricane presque faiblard comparé à d’autres versions mais…LIKE A HURRICANE ! ! ! !
Et après le soufflé de l’ouragan, il termine par ma chanson préférée des Beatles, celle qui clôt Sgt Pepper

I read the news today oh, boy
About a lucky man who made the grade
And though the news was rather sad
Well I just had to laugh and
I saw the photograph


Larsen, cordes cassées, guitare posée qui vibre encore, il s’en va………

Grand, immense, show bourré d’électricité de feeling, un son dévastateur sorti des forges de l’enfer.
EXCEPTIONNEL

Love and Only Love (Ragged Glory)
Hey Hey, My My (Into The Black) (Rust Never Sleeps)
Everybody Knows This Is Nowhere (Everybody Knows This Is Nowhere)
Pocahontas (Rust Never Sleeps)
Spirit Road (Chrome Dreams II)
Cortez The Killer (Zuma)
Cinnamon Girl (Everybody Knows This Is Nowhere)
Mother Earth (Ragged Glory)
Don't Let It Bring You Down (After the Goldrush)
Comes A Time (Comes A Time)
Goin' Back (Comes A Time)
Heart Of Gold (Harvest)
Old Man (Harvest)
Mansion On The Hill (Ragged Glory)
Get Behind The Wheel (Fork in the Road)
Rockin' In The Free World (Freedom)
Like A Hurricane (American Stars 'N Bars)
A Day In the Life (Beatles Sgt Pepper)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Amateur du Dead
avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Banlieue
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: ERIC CLAPTON ROYAL ALBERT HALL 19/05/2009   Dim 07 Juin 2009, 9:30 am

Londres, Royal Albert Hall, Eric Clapton, trois mots magiques qui se mélangent.
Londres est toujours cette ville merveilleuse, qui grouille, les autobus à la queue dans Oxford Street noire de monde, les petites rues de Soho, Carnaby Street la légendaire, les Docks, Soho....
Fin d'après-midi, soleil sur Hyde Park, on arrive largement en avance, le temps de faire le tour du bâtiment et des diverses écoles de musique.
Entrée 6, la nôtre et celle du merchandising, j'achète une casquette pour un collègue (20 £ c'est pas donné), dans la main le sésame, ouverture des portes 18h45 pile, nous ne sommes pas mal placés, un peu loin quand même à mon goût.
Musique d'attente de circonstance, Byrds, Santana, Who et pour finir The Wind cries Mary de Jimi.......
The Arc Angels ouvre, le groupe où officie Doyle Bramhall II, pas vraiment convaincant, c'est un blues-rock assez conventionnel, en plus juste derrière moi une spectatrice se croit obligée de raconter sa journée à son mec, en tapant dans ses mains à contre-temps. Je pressens que je vais utiliser mon anglais de comptoir de pub si elle continue...
Long entracte, le RAH c'est féérique, le public très agité et bruyant pendant la première partie revient sagement prendre place après avoir éclusé sa bière (ou le champagne dans les loges).
Démarrage sur Going Down Slow, le son est excellent, et Eric très vite nous balance un superbe solo, Key To The Highway, Old Love ensuite que du bon, du superbe, Anything For Your Love c'est toujours merveilleux, puis une version excellente de I Shot The Sheriff, les choristes introduisent le thème, se rapprochant ainsi de la version originale de Bob M arley.
Je ne suis pas amateur des choristes ( les chabada comme dis quelqu'un) mais sur ce morceau elles apportent vraiment un plus.
On coupe l'électricité, et le set acoustique débute par Layla, toujours magique, je jette un oeil vers Ma Belle qui bien que préférant la version électrique se régale.
Cette chanson est toujours magnifique, sublime, ensuite Lay Down Sally belle aussi, par contre la cover de Dylan, Not Dark Yet casse un peu l'atmosphère, Anytime For You ensuite, sympa puis pour terminer le set unplugged, Somewhere Over The Rainbow. Je n'ai jamais aimé cette chanson, je trouve qu'elle détonne dans un show de Clapton, déjà quand il terminait par elle sur la tournée Reptile....
Mais on rebranche le jus, et là, Badge, les grandes heures de Cream, Eric, joue avec le public, fait deux petits pas en avant après le break, deux/trois secondes de silence et c'est magique, tiens la furie derrière ne parle plus.
Badge, grand moment doncsuivi par un Little Queen of Spades de folie, et aussi d'une grande version d'Everything's Gonna Be Alright et puis l'introduction de Wonderful Tonight, acclamée par le public, derrière la scène des milliers de petites étoiles, les mêmes que nous avons devant les yeux, le temps de faire un baiser à ma belle, de se regarder, non non nous ne rêvons pas....
Cocaïne termine le show avec un final un peu empesé et des envolées à l'orgue qui sont dispensables.
Un seul rappel le très classique Crossroads( sans Doyle Bramhall II) termine le 150ème concert solo du Monsieur dans cette vénérable salle.

Eric était particulièrement en forme, prenant beaucoup de solos, Andy Fairweather Low assurant les rythmiques et intervenant assez brillament mais ce n'est pas Derek Trucks. Les choristes mis à part sur I Shot The Sheriff ne servent pas à grand chose, Willie Weeks et Steve Gadd font leur job même si on peut regretter que Steve se limite dans son jeu de batterie pourtant fabuleux, le piano de Chris Stainton gicle bien, par contre Tim Carmon est sur certains morceaux un peu trop envahissant.
Mais le plus beau, celui pour qui on a traversé la Manche, c'est Eric détendu, relâché qui semble enfin depuis quleques années jouer ce qu'il a envie loin de toute considération commerciale, c'est le son de sa guitare, son jeu incroyable, ses solos qui donnent des frissons
Certes on peut regretter un manque d'originalité dans les set-list mais pour moi, un show de Clapton est toujours un grand moment de bonheur à l'état brut.

C'était le 150ème au RAH, et on dira un jour à nos petits enfants "j'y étais !"


Set List for 19 May 2009 / Royal Albert Hall

01. Going Down Slow
02. Key To The Highway
03. Old Love
04. Anything For Your Love
05. I Shot The Sheriff
06. Layla - acoustic
07. Lay Down Sally
08. Not Dark Yet
09. Anytime For You
10. Somewhere Over The Rainbow
11. Badge
12. Little Queen of Spades
13. Everything's Gonna Be Alright
14. Wonderful Tonight
15. Cocaine
16. Crossroads (encore)

Band Lineup:
Eric Clapton - guitar, vocals
Andy Fairweather Low - guitar
Chris Stainton - keyboards
Tim Carmon - keyboards
Willie Weeks - bass
Steve Gadd - drums
Michelle John - backing vocals
Sharon White - backing vocals
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Amateur du Dead
avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Banlieue
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Vos concerts   Dim 07 Juin 2009, 9:34 am

Pour revenir à Lynyrd Skynyrd le show de Milan avec la même set list est là :

http://www.thetradersden.org/forums/showthread.php?t=73237&highlight=LYNYRD+SKYNYRD

Après hésitation , je ne suis pas allé voir le groupe au Zénith, justement parce que je pensais entendre un remake de celui de 2000.
Cela étant, compte tenu des changements de personnel, cela reste bon mais hélas prévisible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spooky
Amateur du Dead
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 53
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Vos concerts   Dim 07 Juin 2009, 12:54 pm

excellent tout ça cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garcia44
Accro au Dead
avatar

Nombre de messages : 231
Age : 45
Localisation : Angers (France)
Date d'inscription : 27/06/2005

MessageSujet: Re: Vos concerts   Lun 08 Juin 2009, 9:02 am

Neil Young, Nantes le 3 juin 2009.

Mon impression est proche de celle de Michel. J'étais dasn la fosse, à 15 mètres de la scène, et j'ai eu un peu peur lors des 2 premiers morceaux : une avalanche de décibels qui explose les tympans en une bouliie électrique... heureusement l'ingé son rectifie le tir assez rapidement et nous permet d'apprécier un concert exceptionnel. La setlist est quasi parfaite pour moi (je la préfère à celle de Paris du lendemain), avec Words de toute beauté. 2 heures de concert, c'est toujours trop court, mais on a pas été volés.

Au fait, qui faisait la première partie? C'était pas franchement mauvais, ni franchement bon, mais c'était qui? On aurait dit un groupe lappon, ou des Iles Féroés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michel
Amateur du Dead
avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Banlieue
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Vos concerts   Lun 08 Juin 2009, 9:40 am

LAURA MARLING , enfin à PARIS c'était elle, mais à NANTES j'en sais riien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain Trip
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 607
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: Vos concerts   Jeu 11 Juin 2009, 6:24 pm

Prévu ces temps :

- John Scofield au festival de Montreux en juillet
- Shane McGowan des Pogues à Sion en aout (pas encore les billets)
- Deep Purple en septembre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thewho.forumactif.com
Michel
Amateur du Dead
avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Banlieue
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Vos concerts   Ven 12 Juin 2009, 7:52 am

Du gros poisson

Ry Cooder Olympia le24/06

Mick Taylor New Morning 02/07

Status Quo/John Fogerty à Montreux

Jeff Beck même endroit le lendemain

et Susan Tedeschi le 29/07 au New Morning
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain Trip
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 607
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: Vos concerts   Ven 12 Juin 2009, 8:44 pm

Michel, je serais également à Montreux mais le 14 juillet.

Sinon, c'est confirmer pour le concert de McGowan, j'ai les billets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thewho.forumactif.com
Spooky
Amateur du Dead
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 53
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Vos concerts   Sam 13 Juin 2009, 8:13 am

Je vais aussi souvent a Montreux (presque chaque année voir 1-2 concerts, faut dire que j'habite a 40 km).

Pas cette année, je serai en déplacement pour mon travail durant le festival, j'irai voir STATUS QUO a Zurich en aout!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spooky
Amateur du Dead
avatar

Nombre de messages : 73
Age : 53
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 20/06/2005

MessageSujet: Re: Vos concerts   Dim 14 Juin 2009, 8:04 am

prochain concert: Van Wilks (guitariste Texan) & Ten Years After aux 1er Blues festival de Sierre (Suisse), vendredi prochain ( 19. 06. 2009) cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phil
Petit DeadHead


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Vos concerts   Dim 13 Sep 2009, 9:40 pm

DEEP PURPLE : Paris , Fête de l'Humanité , 12/9/09

Deep Purple à la Fête de l'Huma , cela ne s'était jamais vu . On avait eu notamment les Who et Ange en 72 , Chuck Berry et Jerry Lee Lewis en 74 (ce concert s'étant terminé en pugilat entre les deux artistes) et Peter Gabriel en 77 . D'ailleurs , ça me donnera l'occasion de rechercher les artistes ou les groupes susceptibles d'être intéressants qui se sont produits là.

Donc , là , il s'agissait de Deep Purple , son dernier passage parisien datant du 18 novembre 2007.
Passant chercher Blacky chez lui pour effectuer quelques essayages de tee-shirts de DP et ce, devant les yeux écarquillés de Mme Blacky , nous décidâmes de nous rendre tranquillement sur les lieux des festivités situés à peine à 20 minutes du domicile de notre Blacky national.
La Fête de l'Humanité , en dehors de toute opinion politique , revêt une ambiance très particulière , quelque peu désuète même avec ces stands qui ressemblent davantage à des stands de kermesse.
Ce qui nous frappe en entrant sur le site , c'est le monde qui y circule anarchiquement , il va sans dire , certains d'ailleurs étant fortement avinés alors que le début de soirée venait à peine de commencer.
Juste à l'entrée , par le plus grand des hasards , nous vimes Michel (grand copain de Ronan et de moi-même par la même occasion dont c'était l'anniversaire) accompagné de Robbie et de la compagne de l'un des deux. Fêtant ses 56 printemps , Michel se targua d'avoir effectué 40 ans de rock'n'roll ponctués de concerts aussi mémorables les uns que les autres dont entre autres Purple en 73 et 74 mais pas 75 et Led Zeppelin , le 1er avril 73 à St Ouen .
Par conséquent , vous imaginez bien que nos deux compères n'eurent de cesse d'évoquer avec une petite larme à l'oeil leurs souvenirs respectifs d'"anciens combattants", ce qui d'ailleurs n'était pas sans charme.
La progression vers la Grande Scène fut chaotique . En effet , percutant au gré de notre avancée des badauds qui se baffraient de kebabs , de barquettes de frites ou bien qui , goulument , s'envoyaient , une p'tite 75 cl de vin de pays , nous finîmes après une bonne vingtaine de minutes par atteindre le site de la Grande Scène déjà noir de monde puisqu'était en train de s'y produire ce petit groupe à la mode se faisant appeler The Kooks.
Blacky me révélà à brûle-pourpoint qu'on le surnommait "l'anguille" lorsqu'il était jeune. Fidèle à sa réputation et me tenant la main comme des élèves de primaire rentrant sagement en classe , nous nous faufilâmes entre les rangs , de façon à nous situer quasiment en face de la scène , Michel , Robbie et la dame qui les accompagnait , préférant rester là où ils se trouvaient.
Les Kooks , au bout d'une petite demi-heure (le temps qu'il nous a fallu pour les supporter) , finirent pas prendre congé. C'était sympa mais guère transcendant . Ca a permis de passer le temps.
C'est à cet instant que les allées et venues s'intensifièrent , Blacky profitant de l'occasion pour se frotter lascivement contre les jeunes filles en décolleté , ma foi fort agréable et très tentant ( ça y est , c'est dit ) qui , étant probablement venues pour les Kooks , quittèrent le site. D'autres , par contre , effectuaient le chemin inverse , n'hésitant pas à bousculer les gens de l'assistance qui se trouvaient là . Blacky ayant à son tour été bousculé sans la moindre excuse , vociféra à l'une d'entre elles : "Y a un PROBLEEEEEEEEME ?" Je sentis , à ce moment précis , la pression monter chez lui , celle-ci retombant presque aussitôt car l'intro du concert de Purple se fit entendre . Highway Star , comme prévu , déboula tel un rouleau compresseur , la voix de Gillan se faisant difficilement entendre.
Enchainant sans temps mort Things I Never Said et Strange Kind Of Woman (celui-ci délivré dans une excellente version) , le groupe semble effectivement être heureux d'être là , plaisantant sans cesse au gré des morceaux . En revanche , peu d'interventions de la part de Gillan sont à noter entre les morceaux , timing oblige.
Après quatre ans d'existence , l'album Rapture Of The Deep est encore à l'honneur puisque le morceau-titre (au delà du baillement qui m'envahit à ce moment-là) y est interprété dans une version que le public saura apprécier à juste titre , Gillan étant souvent très court sur certains phrasés et Morse prolongeant indéfiniment les accords arabisants du morceau.
Puis survient Fireball interprété dans une version à décoiffer un Philouscorps . Le groupe se trouve alors en osmose complète . Magnifique , vraiment magnifique !!!!!!!!
Juste après , Steve Morse reste seul sur scène pour y interpréter Contact Lost qui , fort heureusement , ne dura pas trop longtemps , lui permettant d'introduire un des seuls morceaux de Purpendicular que je suis en mesure de supporter , à savoir Sometimes I Feel Like Screaming excellemment interprété.
Les accords de The Well-Dressed Guitar résonnèrent dans le parc , permettant au groupe d'étaler leur talent respectif sur une version d'une petite dizaine de minutes . A ce moment -là , le public applaudit chaudement Deep Purple , ceci contrastant avec la température ambiante qui tendit à se rafraichir.
Ce qui suivit s'avèra , en effet dantesque (tant pis pour les absents) puisque Wring That Neck se fit entendre dans une version à décoiffer un Ph.......... euh non , un moine tibétain ou bien un Crystal Karma Suivit ensuite The Battle Rages On dont les versions live avec Morse ne m'ont jusqu'ici guère convaincu mais bon là , il s'agit d'un point de vue personnel. Paice , fidèle à lui-même , martèle ses futs comme un damné tandis que Glover assure ses parties de basse avec brio et efficacité.
Soudain , la scène se retrouva plongée dans l'obscurité . Don Airey , seul , exécuta avec maestria son solo qui rassembla beaucoup de suffrages (on est à la Fête de l'Huma , non ? ). Eh bien non , il n'a pas joué l'International contrairement à ce que prétendait Ronan mais quelques lignes de la Marseillaise . Ceux qui n'étaient pas coutumiers du fait , manifestèrent bruyamment leur enthousiasme.Solo qui lui permit d'enchainer immédiatement sur Perfect Strangers où si je me souviens bien , Gillan se loupe sur une phrase du couplet ou alors était-ce bien avant ?
Le rythme s'accélère puisque Space Truckin' fut interprété dans une excellente version , Gillan éprouvant malgré tout quelques difficultés à assurer sur les "Come On . Let's Go Space Truckin". La version fut de toute évidence écourtée.
Après une brève intro guitaristique , Steve Morse déploie les célèbres accords de Smoke On The Water qu'il "interprète toujours aussi bien" (à mon humble avis), déclenchant dans le public , une réaction enthousiaste , la plupart connaissant peu ou prou ce morceau mythique du Pourpre. Un de mes voisins , à qui je m'étais préalablement adressé , me demanda si Deep Purple n'avait pas connu de changements de line-up. Eh bien en deux temps , trois mouvements, le Phil en tant que "bon samaritain purplelien", lui rappela les grands traits de l'histoire du groupe. Blacky et moi , chantâmes à gorge déployée "SMOOOKE ON THE WATER , FIRE IN THE SKY !!!!!!!!!!!!", le tout perturbé par des pogotistes , chose qui a le don de m'énerver au plus haut point.
Au final , bonne version sans surprises de Smoke .
S'éclipsant à peine quelques minutes , le groupe revint pour interpréter Hush et Black Night dans des versions sympathiques , le dernier en l'occurrence permettant au public d'effectuer les "oh oh oh" de rigueur.
Voilà, le concert fut somme toute assez sympa. Ce qui m'a surpris , ce fut le public qui adhéra pleinement à la musique du Pourpre notamment beaucoup de jeunes pour qui , cela devait être le premier concert du groupe.

Highway Star
Things I Never Said
Strange Kind Of Woman
Rapture Of The Deep
Fireball
Contact Lost
Steve Morse solo
Sometimes I Feel Like Screamin'
The Well- Dressed Guitar
Wring That Neck
The Battle Rages On
Don Airey solo
Perfect Strangers
Space Truckin'
Smoke On The Water

Encore :
Hush
Black Night

A la fin du concert , Blacky et moi avons une nouvelle fois contacté sans succès Fab.fr puis Mitch que nous retrouvâmes à l'accueil VIP , accompagné de Hammond B3 , Mathieu , deux amis puis Purplexed. Mitch était en possesion de deux passes pour nous permettre de rencontrer le groupe. Malheureusement , après une série de malentendus le groupe s'en était allé rapidement ; Mais bon , ce sera pour une bonne autre fois. Merci à vous , Mitch , Hammond B3 et Mathieu. Je garderai le pass en souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos concerts   Ven 15 Jan 2010, 6:30 pm

... pour revenir à (une chanson de) Neil Young...,
http://www.youtube.com/watch?v=aCiLCo-LoUg
Revenir en haut Aller en bas
Phil
Petit DeadHead


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Vos concerts   Jeu 24 Juin 2010, 4:55 pm

GOV'T MULE : Paris , Bataclan , 23/6/10

Cela faisait cinq longues années que Gov't Mule ne s'était pas produit en France depuis un certain concert au Trabendo le 4 juin 2005 auquel mallheureusement je n'avais pas assisté.
Fort d'un nouvel album By A Thread , le groupe entreprenait une tournée massive en Europe , tournée qui faisait donc halte au Bataclan en cette journée estivale. Compte tenu de la chaleur ambiante , j'appréhendais quelque peu la température à l'intérieur même du Bataclan , la salle étant réputée pour ses concerts surchauffés au propre comme au figuré.
Johhny Gallagher , Irlandais de son état , monte sur les planches et nous assène son boogie-rock dans les oreilles. Avec son look à la Bob Hite de Canned Heat , l'Irlandais à la "barbe fleurie" remporta un franc succès auprès du public. Je vais essayer sans tarder de me procurer son album intitulé Peace Of Mind. D'après la repré du label où se trouve cet artiste , un deuxième album doit sortir pour la fin d'année. Bref , très bon concert d'un groupe qui est appelé à gravir bon nombre de paliers.
Une bonne demi-heure plus tard , les lumières se ré-éteignirent laissant apparaître le groupe décidé à en découdre en un temps quelque peu réduit puisque les instances du Bataclan avaient au préalable indiqué à Warren Haynes de terminer le set à 22h30 , ce dernier étant habitué à délivrer des prestations de plus de 3 heures.
Donc pour info , le groupe est aujourd'hui composé de Warren Haynes (chant , guitare) , Matt Abts (batterie , percussions) , Danny Louis (claviers) et Jorgen Carlsonn (basse) , ce dernier remplaçant le discret mais talentueux Andy Hess.
Entamant son set avec Bad Little Doggie extrait de Life Before Insanity , le groupe , d'entrée de jeu dégage une puissance "de feu" impressionnante de par le son de de basse qui est fort voire même, presque assourdissant. Nouvel album oblige , les accords zz topiens de Broke Down On The Brazos font vibrer le vieux Bataclan qui est déjà conquis. La voix envoûtante de Warren Haynes accompagnée de ses soli étincelants font le reste.
Le temps de saluer rapidement son auditoire , Haynes ne perd pas de temps puisqu'il enchaine sans temps mort sur Blind Man In The Dark. Et là , mes amis , ce fut dantesque (et encore , je suis en train de me demander si ce qualificatif convient véritablement à la version qui fut délivrée hier soir. En effet , le groupe , de par sa cohésion légendaire s'embarqua dans une jam mémorable permettant au nouveau bassiste Jurgen Carlsonn de mettre en exergue tout son talent.
Retour sur High & Mighty , l'album de 2006 pour une version superbe d'Endless Parade enchainé à Sco Mule extrait de The Deep End vol.1. Matt Abts , derrière ses futs , affublé d'un bandanà à la Axl Rose , possède à la fois l'art de jouer subtilement et l'art de marteler ses futs tel un Cozy Powell.
Vient ensuite mon titre préféré de la Mule , Beautifully Broken magnifiquement interprété mais surtout étiré sur près de 10 minutes . Que j'aime cette chanson !!!!!!!!!!
D'ailleurs , ce matin même , dans une classe de 6ème (connaissant mes goûts pour le type de musique que nous aimons tous et ce , pour l'avant dernier cours ), je leur ai passé ce titre extrait du DVD live The Deepest End. Ils ont tous applaudi à la fin.
A cette émouvante et magnifique version de Beautifully Broken fait suite une excellente version de Kind Of Bird.
On sent à ce moment , l'épuisement gagner le groupe pourtant habitué à jouer très longtemps , le bassiste n'en finissant pas de s'essuyer le visage à l'aide d'une serviette qu'il jeta aussitôt à la blonde du premier rang certes bien foutue mais en aucun cas douée pour boire son Coca puis sa bière qu'elle renversa allègrement sur la scène. Bon , elle avait un beau p'tit postérieur , Merry Prankster ne s'étant pas privé de prendre une petite photo-souvenir. C'est ce que l'on appelle un "trésor de guerre".
A la demande générale du public qui réclamait Soulshine , Gov't Mule s'exécuta sans hésitation dans une version certes plus enlevée que sur le mini-live Mule On Easy Street que je continue d'écouter avec toujours autant de plaisir. Le groupe , malgré la chaleur étouffante du Bataclan , actionne le rouleau compresseur sans temps mort sur I'm A Ram . Ca se désaltère sans cesse , ça s'essuie le visage en permanence. Une température aussi élevée dans une salle , cela s'avère être une caractéristique assez étonnante lorsque que l'on compare avec des salles pourtant beaucoup plus petites , genre l'Elysée Montmartre ou même le Trabendo.
Les titres défilent à un train d'enfer : Tastes Like Wine , Railroad Boy du dernier album , un passage de Steppin' Lightly et Inside Outside Woman Blues.
Le groupe , se sachant pris par le temps , enchaine directement sur Thorazine Shuffle pour une jam des plus mémorables. Brillant , dantesque , énoooooooorme , magique : tels sont des qualificatifs qui caractériseront ce morceau d'anthologie. Les cinq compères se lachent dans l'improvisation la plus folle notamment le bassiste Jurgen Carlsonn qui , il faut l'avouer , a impressionné le public parisien de par son talent , Warren Haynes qui nous éblouit de ses soli les plus incisifs tandis que Matt Abts et Danny Louis effectuent des interventions à chaque fois , très efficaces. Devant tant de talent , que dire , que faire , si ce n'est admirer , écouter et apprécier le talent de ces messieurs. Chapeau bas.
Après une bonne douzaine de minutes , le groupe sort de scène pour revenir seulement 3-4 minutes plus tard pour interpréter When The Music's Over des Doors et ce , dans une excellente version.
Voilà pour ce concert d'anthologie qui , selon moi , fait partie des concerts de l'année , si ce n'est LE concert de l'année.

Bad Little Doggie
Broke Down On The Brazos
Blind Man In The Dark with Pygmy Twylyte Intro
Endless Parade
Sco-Mule
Beautifully Broken
Kind Of Bird
Soulshine
I'm A Ram
Tastes Like Wine
Railroad Boy
Thorazine Shuffle

Encore
When The Music's Over
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos concerts   Jeu 24 Juin 2010, 10:15 pm

excuse-moi, mais peut-on avoir la mémoire rafraîchie au sujet de ce groupe (par les temps qui courrent, cela fait un sujet... "nouveau"...)
Revenir en haut Aller en bas
Captain Trip
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 607
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: Vos concerts   Ven 25 Juin 2010, 3:35 pm

A la base, ce groupe était le "side-project" de Warren Haynes et Allen Woody, deux membres du Allman Brothers Band. Ils voulaient monter un Jam Band de rock sudiste, mais le but principal était de s'amuser lors des concerts.
Au départ, comme le Dead, le groupe autorisait les enregistrements pirates de leur concerts.

Le groupe est devenu tellement célèbre que Haynes et Woody ont finalement quittés les Allman Brohers pour se consacrer exclusivement à Gov't Mule.
Depuis, Woody est mort d'une overdose d'héroïne et c'est le bassiste Andy Hess qui l'a remplacé au sein de la formation. Il a, lui même, quitté le groupe quelques années après pour laisser la place à Jorgen Carlsson.

Les bassistes sont à Gov't Mule ce que les claviers sont au Dead...

Entre les studios et les lives, je crois qu'ils doivent avoir sorties une vingtaine d'album (c'est Phil le spécialiste du groupe). Comme le Dead, c'est avant tout un groupe de scène.
Et, je pense que tout le monde le sait ici, c'est Warren Haynes de ce groupe qui a fait la Lead Guitar sur la tournée 2009 du Dead.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thewho.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos concerts   Ven 25 Juin 2010, 4:11 pm

Merci, Captain Trip !
Je vais rechercher de quoi me "titiller les esgourdes" (les oreilles) avec Govt Mule car j'aime Warren et tout ce qui touche ces groupes aux guitares illuminant les nuits des fans extasiés d'hier et de toujours : Allman Bros., Grateful Dead, Eagles et cetera pour les USA, Wishbone Ash pour the Albion, etc....
(ce qui ne veut pas dire que mes amours soient seulement pour les duos de guitares !... bien que, c'est le type de formation dans laquelle j'aimerais jouer et que je recherche comme le Saint Graal )
ps : quid du nom : "Govt Mule" ?... (la mule du gouvernement ??.. )
Revenir en haut Aller en bas
Phil
Petit DeadHead


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Vos concerts   Ven 25 Juin 2010, 4:41 pm

L'origine en est simple. En 1865 , une loi fut adoptée et promit aux esclaves affranchis 40 acres et une mule.
Peu après l'assassinat d'Abraham Lincoln le 14 avril 1865 , Andrew Johnson abrogera cette loi qu'il jugera inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos concerts   Ven 25 Juin 2010, 4:57 pm

Merci, c'est assez émouvant, eh oui, c'est comme ça pour moi, vivant comme tous dans ce monde de brutes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos concerts   Ven 25 Juin 2010, 10:42 pm

relance :
- il me revient à l'esprit un groupe où il y avait
2 guitaristes très complémentaires - Redbone - J'ai eu
la chance de les voir en 72 (encore ! : à ce sujet j'aurais
une chose étonnante à raconter bientôt) : c'était une bon groupe,
qui avait un groove assez particulier : certaines phrases musicales
étaient tournées comme du reggae, inconnu à l'époque;
Carlos Santana dit "c'était des Chicanos qui se faisaient passer pour des Indiens" (ils étaient ainsi accoutrés) : "peu importe le flacon... " !
Voilà, une idée m'est venue concernant les "duos de
solistes" (ça m'arrive sans prévenir...)
Revenir en haut Aller en bas
Captain Trip
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 607
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: Vos concerts   Sam 26 Juin 2010, 8:10 am

Sans oublier Quicksilver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thewho.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vos concerts   Sam 26 Juin 2010, 11:14 am

Rafraîchis-moi la mémoire : où entend-on 2 solistes ds Q.M.S. ?
Revenir en haut Aller en bas
Captain Trip
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 607
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: Vos concerts   Dim 27 Juin 2010, 8:16 am

"Happy Trails". Sur "Who Do You Love", Duncan et Cipollina font chacun un solo.
Pendant les concerts, ils faisaient souvent des solos à tour de rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thewho.forumactif.com
Michel
Amateur du Dead
avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Banlieue
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: Vos concerts   Jeu 01 Juil 2010, 7:33 am

Petite présentation de GOV'T MULE que j'avais réalisée en 2009 sur un autre forum
Warren Haynes est né 6 avril 1960 (facile à se souvenir c’est la date de l’unique concert français de Gov’t Mule à ce jour en 2004).
Il commence sa carrière, en participant à différents groupes : Ricochet, Rich Hippies, David Alan Coe Band.
En 1986 il rejoint le Dickey Betts Band en compagnie du batteur Matt Abts.
En juin 1989 il rejoint l’ Allman Brothers Band où il rencontre le bassiste Allen Woody.
Avec Allen Woody et Matt Abts, il fonde en 1995 Gov't Mule (en restant membre à part entière du Allman Brothers Band jusqu'en mars 1997).
La Mule, au départ est projet parallèle à l’ABB pour Warren Haynes et Allen Woody, tous deux membres du Allman Brothers Band,
Mais après la sortie de Dose, ils décident de se consacrer à plein temps à Gov't Mule.
En août 2000, Allen Woody décède d'une overdose d'héroïne. Warren Haynes et Matt Abts enregistrent en hommage deux albums studios (The Deep End volume 1 & 2) avec la crème des bassistes différents, sélectionnés parmi les préférés d’Allen.
Andy Hess qui devient, en 2004, le nouveau bassiste du groupe et Danny Louis (claviers) intègre le groupe.
En 2008 Andy Hess quitte le groupe, remplacé par Jorgen Carlsson,

Discographie
1995 : Gov't Mule
1996 : Live At Roseland Ballroom (live)
1998 : Dose
1999 : Live... With a Little Help From Our Friends (live)
2000 : Life Before Insanity
2001 : The Deep End volume 1
2002 : The Deep End volume 2
2002 : The Deepest End - Live In Concert (live)
2004 : Déjà Voodoo
2004 : Deep Ellum Mule (live)
2005 : Mo' Voodoo
2006 : High & Mighty
2006 : Muleorleans (live)
2006 : The Best of the Capricorn Years & Rarieties (compilation)
2006 : Mule on Easy Street (live)
2007 : Mighty High
2007 : Mix Picks vol. 1 (live)
2008 : The Holy Haunted House (live)
2009 : By a Thread (Sortie octobre 2009)

Si les disques studio sont bons, en particulier le premier et Dose, c’est en live que le groupe donne toute sa mesure.
La sortie de Live... With a Little Help From Our Friends en 1999 est une claque énorme, sur l’édition collector, le groupe joue ses grands morceaux (Soulshine, Mule, Thorazine Shuffle et des cover de Black Sabbath (War Pigs), Jimi (Third Stone from the Storm), Neil Young (Cortez the Killer)
Le groupe met à disposition tous ses shows (http://www.muletracks.com/) et certains sont phénoménaux (31/10/2007 avec l’intégralité de Houses of the Holy de Led Zep, des morceaux de Pink Floyd, des tributes Hendrix ou Robert Johnson).
Les set-lists varient à chaque concert, et une large part est laissée à l’improvisation, et aux guest
Le groupe tourne beaucoup aux USA mais est très rare en Europe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vos concerts   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos concerts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: San Francisco's Bay Area :: Les Autres Musiques :: Généralités et Bla Bla-
Sauter vers: