AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 JEFF BECK MONTREUX 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michel
Amateur du Dead
avatar

Nombre de messages : 51
Localisation : Banlieue
Date d'inscription : 16/02/2006

MessageSujet: JEFF BECK MONTREUX 2009   Dim 19 Juil 2009, 2:37 pm

Le jour d'après.
Personne n'a arrêté la pluie, sur le trajet pourtant court, un brouillard à couper au couteau au Pas de Morgins, il fait froid, ce coup ci, on décide de changer de tactique et, en arrivant un peu plus tôt, on trouve une place pas trop loin en continuant vers la sortie de la ville; en plus j'ai mis un bandage pour soutenir mon mollet toujours douloureux.
On tue le temps avant l'ouverture des portes, en dépensant quelques CHF dans le Sinatra's bar tout proche du Miles Davis Hall, avec vue sur le lac, ou plus exactement vu sur le rideau de pluie qui se déverse sur le lac, un mec joue du piano sur une bande enregistrée, genre Richard Clayderman, décor décadent, surprenant qu'une ville comme Montreux accueille un festival de jazz.
Mais il y a Claude Nobs ! Vêtu de vestes improbables, le petit bonhomme est toujours là, et à la fin du show, il enlèvera son tee shirt annonçant les shows de Prince du lendemain pour le lancer dans la foule.
Avant il présente, des jazzmen suédois The Swedish ACT Allstars réunis autour de Nils Landgren, qui "ouvrent" la soirée.
C'est du jazz classique, de bonne facture, mais moi je trouve cela un peu long, et toujours construit de la même façon, un musicien expose le thème, un ou deux solos et tout le monde reprend.
A noter Lars Danielsson assez fabuleux à la contrebasse.

Mais, à 22h30 en ce vendredi pluvieux d'été, arrive enfin l'homme qui fait danser les chamois, LE guitariste, celui qui est resté intègre, sans compromis, l'homme qui sort de sa guitare des sons merveilleux et pour tout dire, à mon avis, le plus inventif, le plus extraordinaire de tous.
Nous sommes bien placés, l'acoustique est toujours parfaite et pas de cerbères anti-photos, dommage car du coup on a pas emmené notre matériel.
Vinnie Colaiuta est aux drums, Tal Wilkenfeld petite australienne toute menue et mignonne, qui fête ses 22 ans à la basse, et Jason Rebello aux claviers (qui remplace donc David Sancious qui était avec Jeff au Japon cet hiver)
Le gars Jeff, a toujours sa coiffure de coq, un boléro blanc, un pantalon noir et des boots blanche, de la couleur de sa Fender Stratocaster, la seule qu'il utilisera ce soir.
Que dire?
E P O U S T O U F L A NT dira ma Belle à la fin et c'est le mot juste !
Un son fantastique, une maîtrise totale du vibrato, des improvisations à couper le souffle sur les thèmes connus de son répertoire au hasard Stratus, Goodbye Pork Pie Hat, Space Boogie, Led Boots, Scatterbrain, Angel pour finir avant le rappel sur sa fabuleuse reprise de A Day in the Life.
Pas de chant, comme par exemple au concert du 04/07/2009 au Royal Albert Hall, pas un mot pendant le show, mais une communion, intense, profonde, une inventivité de tous les instants, des espaces laissés aux autres musiciens, la petite bassiste est fantastique, quand elle prend un solo dans Cause We Ended as Lovers de Stevie Wonder ou quand avec Jeff ils jouent un solo de basse à quatre mains.
Pas facile de définir cette musique, mélange de rock, de blues, de jazz, le tout passé à la moulinette de Jeff, qui outre le vibrato, manie avec une incroyable dextérité ses pédales d'effets dont il fait toutefois un usage plus que modéré.
Quant à Vinnie Colaiuta, je dirais simplement qu'il fait des merveilles sur Stratus morceau tiré du premier album du fabuleux batteur Billy Cobham ce qui est la meilleure des références.
A minuit pétante, fin du show avant le rappel, 90 minutes qui sont passées comme dans un rêve, 90 minutes de bonheur absolu, d'intense émotion, plusieurs fois je suis parcouru de frissons dans tout le corps, Beck est vraiment fantastique, il joue sans médiator, la main quasiment scotché au vibrato, pas de jeu de scène dément, non une concentration maximum et une impression incroyable de facilité.
De temps en temps je me tords le coup pour regarder les écrans géants qui montrent en gros plan ses mains.
Ouh là là ! !
Fin du show, il pleut encore et toujours des cordes, dans la voiture on écoute le show du Royal Albert Hall avec Gilmour pendant les rappels.
Les chamois sont couchés, déjà ?

Cette année j'ai vu des pointures à la guitare, Clapton, Ry Cooder, Neil Young, Derek Trucks, Brayn Lee, Fogerty la veille, Mick Taylor... mais Jeff BECK c'est LE TOP .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
JEFF BECK MONTREUX 2009
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MONTREUX JAZZ FESTIVAL JEFF BECK
» Gibson Jeff Beck 1954 Les Paul Oxblood
» Jeff Beck : "Emotion & Commotion" (2010)
» Jeff Beck
» Jeff Beck : Truth (1968)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: San Francisco's Bay Area :: Les Autres Musiques :: Made In UK-
Sauter vers: