AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Europe '72 The Complete Recordings

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Alain
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 63
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Europe '72 The Complete Recordings   Sam 24 Sep 2011, 11:43 pm


7 AVRIL 1972, LONDRES (1 / 22)

Ce concert, le premier de la tournée, n'est probablement pas un des meilleurs, mais on sent que les musiciens "en veulent". Les concerts prévus les deux jours précédents avaient été annulés (à cause de la fermeture inopinée du Rainbow Theatre pour raisons financières) ; de plus, dès le premier morceau le groupe a été confronté à ses éternelles "difficultés techniques".

Dans ces conditions, il a visiblement fallu que les musiciens se chauffent durant le premier set avant de vraiment décoller. (Cela dit, même quand il n'est pas au top du top le Dead de cette époque reste très bon). Il manque un titre dans ce premier set : Casey Jones ; de manière inexpliquée, il n'a pas été enregistré.

Le second set est comme une promesse : la tournée sera exceptionnelle. Truckin' > drums > The other one > El Paso > The other one > Wharf rat, la longue suite de près d'une heure qui commence le set (et qui est sortie, en 2002, dans la compilation Steppin' Out With the Grateful Dead) est un de ces voyages qui nous amènent loin, très loin, et qui seront nombreux durant les jours et les semaines à venir. Attention : le Dead décolle !


Dernière édition par Alain le Dim 09 Oct 2011, 12:50 pm, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain Trip
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 607
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Dim 25 Sep 2011, 8:22 am

Alain a écrit:
Il manque un titre dans ce premier set : Casey Jones ; de manière inexpliquée, il n'a pas été enregistré.

Ils se sont peut être retrouvés en fin de bandes et le morceaux est coupé. Raison, peut-être, pour laquelle ils ne l'ont pas inclus. C'est comme pour certains titres des premiers sets. Souvent, on entend les ingénieurs du son faire les réglages "en live". Ce qui fait que l'on entend tous les instruments isolés les uns après les autres pendant 3 minutes. Et comme c'est du 2 pistes, c'est irrécupérable. Très logiquement, ce genre d'enregistrement est coupé sur les sorties officielles type Dick's Picks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thewho.forumactif.com
Alain
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 63
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Dim 25 Sep 2011, 8:27 am

En fait, Big Boos Man (du 1er set) est coupé à la fin ; il manque moins d'une minute. Casey Jones, lui, n'a tout simplement pas été enregistré, c'est précisé sur la pochette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyril
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1133
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Dim 25 Sep 2011, 9:18 am

Y a donc de la coupure , je croyais pour ce coffret qu ils avaient tout

_________________
The Music Never Stopped
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 63
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Dim 25 Sep 2011, 9:31 am

Cyril a écrit:
Y a donc de la coupure , je croyais pour ce coffret qu ils avaient tout
Il semble bien que, de toute la tournée, ce Big Boss Man soit le seul morceau coupé, et ce Casey Jones soit le seul titre manquant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 63
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Ven 30 Sep 2011, 11:06 pm


8 AVRIL 1972, LONDRES ( 2 / 22)

De ce deuxième concert, on connaît Cumberland Blues, qui ouvrait Europe '72. Je me souviens qu'à l'époque je trouvais que c'était un drôle de morceau pour commencer un album. J'adorais ce swing particulier, cette légèreté et les envolées de Garcia qui l'ornementaient, ainsi que les voix à l'unisson. On connaît aussi Looks Like Rain (de The Golden Road) et plusieurs titres publiés dans Steppin' Out With the Grateful Dead.

Malgré ses ennuis de santé, Pig Pen est bien présent, comme ce sera le cas durant toute la tournée. Ce soir du 8 avril, son Next Time You See Me est joué et chanté parfaitement.

Mr. Charlie et Playing in the band sont les deux seuls titres qui seront joués à tous les concerts sans exception. Le Playing de ce soir est fantastique ! La jam commence doucement, et puis tout à coup, sans crier "gare", éclate un feu d'artifices, ça fuse de tous les côtés, Bill cogne, tous s'énervent et s'excitent, un vrai plaisir ! Suit un court Good lovin', ne durant pas plus de dix minutes. Le Dead ne jouera que trois fois Looks Like Rain durant le périple européen, et cela juste en début de tournée, avec Jerry à la pedal steel guitar. J'ai connu cette chanson grâce à Without a Net, et elle me donne toujours des frissons.

Le second set commence par un Truckin' explosif et rentre-dedans. Une merveille !

Au cours de la tournée, le Dead jouera The Other One et Dark Star un soir sur deux, en alternance (sauf au festival de Bickershaw où les heureux participants auront droit aux deux titres). Ce soir du 8 avril, on a droit à un grand Dark Star (mais y a-t-il un Dark Star de cette tournée qui n'est pas grand ?). On le connaît, il a été publié dans Steppin' Out. Il a fallu la tournée européenne de 1972 pour que le Dead rejoue souvent ce titre, qu'il avait relativement délaissé l'année précédente. Et c'est selon moi la dernière grande époque de Dark Star (même si j'aime beaucoup ce qu'ils en ont fait parfois en 1973, 1974 et 1989). Ce soir, un seul couplet chanté. Et l'enchaînement avec Sugar Magnolia se fait délicatement, en douceur.

Donna Godchaux, qui a été discrète durant tout le concert (on ne l'entend réellement que sur Playing) n'intervient pas dans le final de Sugar Magnolia. Ce titre est enchaîné à un long Caution. C'est un plaisir de l'entendre, avec Pig Pen au chant et à l'orgue. Plaisir rare : ce morceau a été joué une seule fois l'année précédente, et on ne l'entendra plus après la tournée européenne (où il sera interprété six fois).

Ce deuxième concert m'a emballé encore plus que le premier. Que me réserve la suite ?


Dernière édition par Alain le Dim 09 Oct 2011, 12:51 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Mer 05 Oct 2011, 5:15 am

"looks like a rain" est paru sur "Ace" de Bob en 72 (en France, du moins) Smile
Revenir en haut Aller en bas
Alain
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 63
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Ven 07 Oct 2011, 12:27 am


11 AVRIL 1972, NEWCASTLE (3 / 22)

Qu'est-ce que j'aime le son de cette époque ! Est-ce parce que c'était celui de l'époque de ma découverte du Dead ? c'est possible, je ne sais pas.

Le premier set (plutôt long) commence bien mais se poursuit sans flamme. Le piano semble être mixé un petit peu moins en retrait que dans les deux premiers concerts. Jack Straw est un peu faiblard, avec toutefois un jeu de basse intéressant. Heureusement, Playing in the Band relève le niveau, et la suite du set vaut le coup. Brown-Eyed Women est joué sur un tempo sensiblement plus rapide que lors du concert précédent.

Commencer un second set par un Good Lovin' de Pig Pen, quoi de plus excitant ? Cette version m'enthousiasme bien plus que celle du 8 avril. Une invitation à la danse. Dès les premières notes de la jam, la musique s'empare du corps tout autant que de l'esprit, et on est éjecté de son siège. Un vrai plaisir !

Après la danse, le voyage. On va se retrouver embarqué dans une soucoupe volante et propulsé dans un autre monde. Truckin' (19 mn) est suivi par de longues jams. La première, énergique, débouche sur le refrain, repris une seconde fois. Puis une nouvelle jam, plus tranquille, s'installe. Tous les musiciens dialoguent, se cherchent, se répondent délicatement. Mon attention est attirée par la basse et la batterie. Mais des guitares jaillissent aussi des gerbes de couleurs. Le piano ajoute, ça et là, des touches discrètes. Au bout d'un bon moment, Phil annonce The Other One, mais Bill se retrouve soudainement seul, quelques minutes durant. The Other One arrive enfin, et prend mille visages, avec plein de jams très différentes les unes des autres. On dirait que le groupe s'amuse à construire puis à déconstruire ce qu'il vient de faire. Au bout de douze minutes, on se retrouve très loin de The Other One, dans un thème entendu quelques fois dans des contextes différents. On a à peine réalisé ce qui se passait qu'on se retrouve à nouveau ailleurs, dans une nouvelle phase de déconstruction et d'exploration. Et soudain surgit le dernier couplet du morceau. On a du mal à croire que c'est le même groupe qui a joué un premier set si sage.

Cerise sur le gâteau : après un émouvant Comes a Time et un Sugar Magnolia énergique, on a droit au trop rare Brokedown Palace, superbement chanté et joué.

Un grand second set, riche en paysages et en couleurs.


Dernière édition par Alain le Dim 09 Oct 2011, 12:51 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Newcastle 4.1972   Ven 07 Oct 2011, 4:01 am

Bravo. The Other One est un de mes morceaux favoris, bien qu'on parle plus de Dark Star, par exemple ; au sujet des "morceaux longs" et pas des impros dont la longueur varie suivant les soirs ou les afternoons
Quelle belle critique , Alain ! (mais qu'aimes-tu le + , le SON de l'époque ou le son de Complete Recording ?...)
Revenir en haut Aller en bas
Alain
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 63
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Ven 07 Oct 2011, 8:44 am

Le son de l'album original est peut-être plus cristallin, plus limpide (plus "studio" ?). Celui de l'intégrale est probablement plus proche du son des concerts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 63
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Mar 18 Oct 2011, 4:42 pm


14 AVRIL 1972, COPENHAGUE (4 / 22)

De la première chanson (Bertha, où Jerry chante admirablement) au dernier morceau (Saturday night), c'est un régal ! Un Dark Star moins méditatif que d"habitude, je dirais plutôt agité, un Sugar Magnolia joué plus furieusement que jamais, et tout le reste…

Après 3 bons concerts, on a, là, le premier grand concert de la tournée. Excellent de bout en bout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 63
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Ven 21 Oct 2011, 7:25 pm


16 AVRIL 1972, AARHUS (5 / 22)

Le set 1 commence par un Greatest Story un peu mou. Ça continue ensuite de la même manière. On entend mal la guitare de Jerry, un peu trop en retrait, avec un son pas clair ; je me demande si c'est son jeu ou s'il avait des difficultés techniques. Mais il est vrai que le Dead a joué ce soir-là dans des conditions particulières : la soirée s'est tenue dans la salle de la cafétéria de l'université d'Aarhus ; ça ressemblait à un réfectoire, et l'acoustique devait, j'imagine, y être déplorable.

Ça va durer une bonne partie du premier set, où tout sera joué sans grande conviction. Et puis, le son devient un peu meilleur. Playing in the band vient réveiller tout ça, et le groupe nous propulse avec force dans les étoiles. Pour termine le set, on a droit à un bienvenu Dire wolf ; le groupe ne l'avait joué que trois fois l'année précédente, et il le jouera quatre fois lors de cette tournée.

Le deuxième set ne casse pas des briques, avec peu d'imagination dans les parties instrumentales. Une mention, toutefois, pour Cumberland Blues.


Dernière édition par Alain le Sam 22 Oct 2011, 10:14 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyril
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1133
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Sam 22 Oct 2011, 7:49 am

Alain a écrit:

Le set 1 commence par un Greatest story un peu mou. Ça continue ensuite de la même manière. On entend mal la guitare de Jerry, un peu trop en retrait, avec un son pas clair ; je me demande si c'est son jeu ou s'il avait des difficultés techniques. Mais il est vrai que le Dead a joué ce soir-là dans des conditions particulières : la soirée s'est tenue dans la salle de la cafétéria de l'université d'Aarhus ; ça ressemblait à un réfectoire, et l'acoustique devait, j'imagine, y être déplorable.

C est souvent l une de mes interrogations quand j ecoute des soundboards , le fait de ne pas entendre Weir ou Garcia. Probleme de sono sur scene ? probleme des micros lors de l enregistrement ? ou simplement les gars qui foutent rien , et oui cela arrivait plus d une fois , l un des 2 est a l ouest et attend pour reprendre le train . Jerry aussi jouait parfois tres doux en attaque au mediator , donc on entend presque rien pendant les couplets , et il envoyait pendant refrain et solos . weir , aussi , faut regarder les videos aussi , parfois pendant un morceau ils arretent quasiment de jouer , vont vers les amplis , font des signes aux techniciens . Plusieurs hypotheses donc quand on entend nos guitaristes jouer en sourdine

_________________
The Music Never Stopped
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: europe 72   Sam 22 Oct 2011, 10:14 am

... et le show durait combien ?
D'accord avec vous deux !... Alors, on a eu de la chance à l'Olympia !?...
("J'aime Paris au mois de mai... ")
[[i]signé
: Le Vieux] cool-blue
Revenir en haut Aller en bas
Alain
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 63
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Sam 22 Oct 2011, 10:25 am

Le concert dure 2 h 45 environ.

On a eu de la chance, les 3 et 4 mai à Paris. Mais il y a d'autres excellents concerts lors de cette tournée, dont celui du 14 avril (dont j'ai dit deux mots plus haut, et qui dure 3 h 25).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 63
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Sam 22 Oct 2011, 8:59 pm


17 AVRIL 1972, COPENHAGUE (6 / 22)

Le son de ce concert est bien meilleur que celui de la veille. Le show a été filmé, pour la télé.

Le concert est divisé en trois sets. Le premier set démarre fort, avec des morceaux enlevés. Tout est solidement joué. On a droit à la première version en public de He's Gone, dont la structure n'est pas encore achevée.

Dans le deuxième set, le Playing ne m'a pas autant enthousiasmé que l'avaient fait les précédents. Le set se termine heureusement avec un Truckin' qui déménage.

Le troisième set est une longue suite, qui commence par un Dark Star très différent du précédent, plus calme, moins agité. Caution est développé avec plein de jams diverses et riches.

Dans l'ensemble, un bon concert, mais pas un des meilleurs.


Dernière édition par Alain le Jeu 27 Oct 2011, 9:00 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 63
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Jeu 27 Oct 2011, 8:59 pm



21 AVRIL 1972, BRÊME (7 / 22)

Ce soir, le concert est spécial. C'est un show pour une émission de la télévision allemande, Beat show. Il ne dure qu'une heure et vingt minutes.

Le grand moment de ce concert, c'est The Other One. Le morceau se déploie sur plus de vingt minutes dans des jams intenses, diverses, habitées. Superbe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 63
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Dim 06 Nov 2011, 12:34 am


24 AVRIL 1972, DÜSSELDORF (8 / 22)

On connaît déjà ce concert, puisqu'il a été publié en 2004 sous le titre Rockin' the Rhein.

Le show commence fort, avec Truckin'. Suit un Tennessee Jed endiablé, qui rappelle que la musique du Dead est une musique essentiellement joyeuse (malgré les deux ou trois couacs de Jerry lors de son chorus…). Au fur et à mesure que la tournée avance, Keith semble de moins en moins timide, de plus en plus présent, ses interventions sont délicates, et les notes de son piano "volent dans les airs", comme le dit le texte figurant sur la pochette du concert. Le set 1 avance, et la soirée s'annonce excitante.

Après ce premier set, l'ordre des titres n'est pas celui de Rockin' the Rhein ni celui que l'on trouve partout (notamment dans le DeadBase). Selon Jeffrey Norman (qui a fait le mixage de tous les disques de la tournée), ce show ne comportait pas les deux parties habituelles mais trois sets, et il a voulu rétablir, pour cette production, l'ordre réel des morceaux. Le deuxième set débute donc par Dark Star.

Un grand Dark Star ! Les musiciens ne s'économisent pas, Jerry envoie des feux d'artifice dans le ciel, qui se transforment en étoiles. Ça crie ! ça lance des flammes ! ça rue dans les brancards ! Non, le Cosmos n'est pas un endroit paisible mais le creuset d'évènements terribles où les étoiles, après avoir été en fusion durant des milliards d'années, se déchirent et explosent tragiquement dans des hurlements épouvantables que jamais aucune oreille n'entendra. Et de ce chaos naît la vie, l'amour et la musique… Comme un Me and My Uncle surgi sans prévenir, d'on ne sait quel trou noir, et qui disparaît aussitôt dans le vent cosmique. Était-ce une hallucination ? Car nos cowboys astronautes se retrouvent bien vite dans une autre région de l'Univers, moins tourmentée peut-être mais pas moins fertile.

Keith, Bob, Phil, Bill, Jerry, Ron, chacun va son chemin, et pourtant l'ensemble fait sens. Chacun tâtonne, essaye, construit et détruit, et pourtant des formes prennent corps, et la cohérence finit par s'installer. Chapeau bas, Messieurs !

Le troisième set commence avec He's gone, que le groupe joue pour la deuxième fois. Hurts Me Too suit, bourré d'émotion. Et pour terminer le show, retour au rock'n'roll, avec Not Fade Away > Goin' Down The Road Feeling Bad > Not Fade Away, et enfin One More Saturday Night.

Après celui du 14 avril, on tient là le deuxième grand concert de la tournée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyril
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1133
Age : 38
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 17/06/2005

MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Dim 06 Nov 2011, 8:30 am

Sur Rockin The Rhein il faut ecouter le cd1 puis les 2 premiers titres du cd2 puis les 5 premiers du cd3 on repasse au cd2 pistes 4 et 5 et on peut finir l ecoute du cd3.

j ai pas fait les calcul si en enlevant le bonus de londres on pouvait caser ca dasn l ordre.

effectivement dark star est le moment du concert

_________________
The Music Never Stopped
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alain
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 63
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Dim 06 Nov 2011, 9:32 am

Cyril a écrit:
(…) j ai pas fait les calcul si en enlevant le bonus de londres on pouvait caser ca dasn l ordre. (…)
Dans la valise, l'ordre est le suivant :
Disques 1 & 2 : set 1
Disque 3 : set 2
Disque 4 : set 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Dim 06 Nov 2011, 10:12 am

J’y vais aussi de mes résumés de concerts, cinq par cinq : ça me laisse le loisir de mieux comparer.

Avant de commencer, quelques remarques.

Le son de la valoche est bien, avec quelques saturations perceptibles au casque, mais, après 40 ans de stockage, on ne peut pas demander la lune. Quant au mix, il est correct : les voix, la basse et le discret piano au milieu, JG à gauche et Weir à droite. Les miaulements de Mme Godchaux ne sont pas mis trop en avant, contrairement à certains live du bon temps des K7 où elle vrillait souvent les tympans.

D’autre part, je n’ai pas réécouté le Europe 72 original depuis des lustres et je ne sais donc pas quelle version vient de quel concert. Donc je risque de m’enthousiasmer pour l’interprétation d’un morceau que tout le monde connaît depuis près de 40 ans… Laughing

Pour finir, je mets des notes à chaque concert, une hérésie, mais cela m’aide à hiérarchiser. Et, bien sûr, ces notes sont relatives et à ne comparer qu’entre elles : un 13/20 vaudra 19,75/20 par rapport à un concert bien pourri de 1983…

Concert 1
7 AVRIL 1972, LONDRES

Ca démarre pêchu avec "Greatest story" et un joli solo de JG. Puis on roupille jusqu'à un "China>Rider" enlevé et ça déroule gentiment jusqu'à la fin du set, sans bas majeurs, mais sans hauts non plus, avec une mention quand même pour "BIODTL" où le Dead rocke sévère et un "Playin'" où Garcia décolle pour la première fois. Les musiciens se chauffent et se comportent en pros qui assurent. En aparté, la qualité des vocaux lors de cette tournée est plutôt une bonne surprise de la part d'un groupe dont cela n'a pas toujours été le point fort (euphémisme...).

"Truckin'" est le premier morceau où la machine Dead se met vraiment en route, prend à l'unisson les chemins de traverse qu'on aime bien. Suivent les "Drums" que je ne commenterai pas (je déteste les Drums, tous groupes et toutes époques confondues !). Et ça enchaîne sur un premier bout de "Other one" de bonne facture, malgré quelques errances où le groupe attend que l'un d'eux prenne une décision (c'est Weir qui s'y colle au moment où ça vasouille le plus). Un "El Paso" gentillet ensuite pour se reposer, et ça pète grave sur la reprise de "Other one" pour finir sur un "Wharf rat" correct sans plus.

Pour commencer le CD 3, un "Ramble on rose" enlevé, idem pour "Sugar Magnolia" où Garcia envoie pas mal. La suite "NFA>GDTHFB>NFA" est pour moi le moment fort de ce concert, on sent que la machine ne demande qu'à s'envoler et JG à se libérer : chouette moment !

Sûr, ce n'est pas le meilleur concert de la tournée. Mais ça reste très correct et énergique, même si un peu straight pour ceux qui ont déjà exploré des centaines d'heures du Dead live.

C'est l'énergie du groupe qui m'a le plus marqué lors de cette prestation : le GD donne un concert de rock et ce n'est pas toujours le cas.

Allez, ma note : 13/20. salut

Concert 2
8 AVRIL 1972, LONDRES

Le premier set s'avère plus mou que celui de la veille. De plus, JG plante en beauté son début de solo sur "Bertha", foire au milieu et le finit en queue de poisson. Confused D'une manière générale, il a les sticky fingers sur les premiers morceaux et ne se foule pas trop, même sur "BIODTL" qu'il soloïse petit bras. On change de braquet avec "Playin'", qui se barre vite là où l'on aime voir le GD aller : dans le cosmos.

Garcia assure bien sur "Good lovin'", on a droit à un drôle de solo à la pedal steel sur "Looks like rain", joué délicatement comme pendant toute cette tournée, soulful et émouvant (j’aime beaucoup ce morceau). Les quatre morceaux suivants sont honnêtes, avec un "Truckin'" de bon niveau mais sans plus.

Chouette "Dark star" de 32 minutes, avec juste quelques minutes trop "contemplatives" à mon goût, mais dont la transe incite au voyage. Et Garcia balance un grand solo sur "Sugar Magnolia", signe qu'il monte en puissance. Puis il y a un "Caution" bien sympa donnant l'impression d'être revenu en 1968. On finit avec "Saturday night", version burnée où Weir se pète complètement la voix. Shocked Et le public a l'air content (on le serait à moins).

Bon concert encore une fois, avec plus de "deaderies" que la veille : le groupe a pris ses marques et se retrouve en Europe comme au Fillmore.

Rien que pour "Playin'", "LLR" et "DS", ce concert mérite 18/20 alors que je lui mets moins à cause d'un premier set peu percutant.

Ma note donc : 14/20. salut

Concert 3
11 AVRIL 1972, NEWCASTLE

Le premier set part bien : dès l’ouverture, lors de "Greatest story", Garcia vole et balance un solo digne d’un set 2 ! Quelle version ! Le solo de "Deal" aussi s’envole bien. Après "Black throated wind" joué sur un tempo très lent, cela devient ordinaire, sans laissez-aller mais on finit par devenir difficile. Mr. Green La densité et la finesse qu’apporte le piano lors de cette tournée est une bénédiction. "Jack Straw" semble un peu anémié. Weir y va même de son solo sur "China>Rider", bref ça ne casse pas les briques cette fin de premier set. Un joli "Playin’" aérien quand même… comme souvent en Europe lors de ce printemps 72.

J’aime bien les "Good lovin" et celui-là est très excitant tout au long de ses 15 minutes, avec une petit dialogue Garcia/Lesh pas mal lors d’une jam qui part dans tous les sens.

"Truckin" voit un décollage ahurissant de Garcia, les vocaux une fois expédiés. Ca se perd un peu dans des passages trop space pour moi, même dans "Other one", mais quand le groupe se soude, on oublie ces errances. "Comes a time" calme le jeu et "Sugar Magnolia" est de bonne facture.

Aparté : c’est dommage que le groupe ait toujours marqué un si grand blanc avant d’entamer la partie "Sunshine daydream" car le public, qui ne connaît pas nécessairement le répertoire, a l’impression qu’il s’agit de deux morceaux et applaudit, ce qui est agaçant.

"Brokedown" est bien interprété, mais je n’ai jamais été sensible à cette chanson. Un "Saturday night" percutant pour finir.

Ma note : 12/20. salut

Concert 4
14 AVRIL 1972, COPENHAGUE

Concert déjà connu et annoncé comme l'un des meilleurs de la tournée. Les trois jours sans jouer après Newcastle ont dû recharger les accus des musiciens qui donnent cette très longue prestation (le premier 4CD de la valoche).

Excellent premier set où l’on part sur le rythme des grands jours. Il y a "Me and Bobby McGee », chanson que j'apprécie et qui change du répertoire habituel. "Cumberland blues" est effréné. Toujours ce "Playin’" qui se balade brillamment dans le cosmos, une perfection de jam.

Tous les morceaux sont joués avec conviction et Garcia illumine tout ça à la moindre occasion. Bon, la série "El Paso", "BB man", "BIODTL", "Casey" ne peut donner que ce qu’elle a, mais cela reste d’une écoute agréable.

Le "Truckin’" est relativement court, le "LL rain" m’enthousiasme comme à chaque fois.

Superbe "Dark star" de 30 minutes qui ne se perd pas trop et garde son énergie d’un bout à l’autre, comprend même une jam enlevée, joyeuse, dansante comme cela arrive rarement. Ca continue à carburer au début de l’enchaînement "Sugar>Good lovin>Caution>Good lovin’", mais les impros de Pigpen, aussi sympathiques et talentueuses qu’elles soient (il faut du talent pour improviser aussi longtemps, dans cet espèce de rap blueseux), sont trop longues et deviennent chiantes. Point faible du concert quand on l'écoute, peut-être pas de la prestation scénique à l’époque.

Ca finit en percussion avec la suite habituelle "NFA>GDTRFB>NFA" où GJ flambe. Et l’habituel "Saturday night" pour finir, toujours joué à l'énergie.

Ma note : 16/20. salut

Concert 5
16 AVRIL 1972, AARHUS

Concert assez court (tout est relatif…) dans une cafétéria de 700 places, avec tables et chaises, blindée à tel point qu’il était impossible d’aller pisser. Laughing Voilà ce que nous apprennent les inintéressantes notes de pochettes concernant cette prestation.

La prise de son est un brouillonne au départ, la guitare de Garcia sonne fuzzy, mais ça revient vite dans l’ordre. Premier set énergique et varié, bien mieux que celui du concert 2 par exemple. Bon, c’est Weir qui joue le guitar hero sur "China", mais ça reste pas mal.

Grand "Playin’" cosmique encore (y en aura-t-il de seulement moyens durant cette tournée ?). Le "Good lovin’" me plaît mieux que celui de 14, avec moins de passages talking blues.

Le GD se lance ensuite dans un enchaînement qui amènera jusqu’à la fin du concert (sans rappel, apparemment). J’adore ce set 2 bounce : "Truckin’" présente quelques jams de qualité, suivent 16 minutes d’une longue impro qui se perd malheureusement à plusieurs reprises (jusqu’à arriver parfois au silence), sorte de "Space" casse-pieds. Ca enchaîne sur un bout de "Other one" où Philou met particulièrement en valeur ses talents de soliste (il rayonne dans ce set 2), puis c’est "Moi et mon oncle" qui ramène à une structure plus classique, reprise de "Other one" percutante, une suite "NFA>GDTRFB>NFA" toujours au top grâce à l'inévitable Garcia. Le public d’ailleurs est en délire à la fin du concert et je vais aussi prendre une douche. cheers

C'est le concert qui m'a le plus plu des 5 premiers, alors que c'est l'inverse pour Alain. lol!

Ma note : 16/20. salut

Bon : We’re gonna take a short break and we’ll be back in a just a few… days. afro
Revenir en haut Aller en bas
Alain
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 63
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Dim 06 Nov 2011, 10:44 am

Sunshine Daydream a écrit:
C'est le concert qui m'a le plus plu des 5 premiers, alors que c'est l'inverse pour Alain. lol!
C'est parce que tu n'y connais rien ! Shit

Sunshine Daydream a écrit:
Le public d’ailleurs est en délire à la fin du concert et je vais aussi prendre une douche. cheers
Plutôt la camisole de force ! Very Happy

Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Dim 06 Nov 2011, 10:58 am

Alain a écrit:
Sunshine Daydream a écrit:
C'est le concert qui m'a le plus plu des 5 premiers, alors que c'est l'inverse pour Alain.
C'est parce que tu n'y connais rien !
Je te retourne le compliment. Razz

Concert énergique, avec juste cette jam d'errances, pas trop long : presque parfait. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Alain
Grateful Dead Addict
avatar

Nombre de messages : 764
Age : 63
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 02/04/2009

MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Sam 19 Nov 2011, 8:36 pm

26 AVRIL 1972, FRANCFORT (9 / 22)

De larges extraits de ce concert ont été publiés en 1995 dans l'album Hundred Year Hall. Il y a longtemps que je n'ai pas écouté cet album, mais j'ai le souvenir d'improvisations inventives et excitantes.

Dès le premier titre, ça balance, ça électrise, ça uppercut ! Bertha est envoyé dans les dents, et si les Allemands imaginaient avoir affaire à un groupe baba cool ils ont été d'emblée et rudement démentis. Même le Me and My Uncle qui suit réveillerait un mort, c'est dire ! Wow ! il va faire chaud, ce soir ! Mr. Charlie est si bien joué que cette version aurait pu avoir sa place dans le Europe '72 original. Le public de Francfort, joyeux, se fait parfois entendre entre les chansons ; Phil Lesh précise, dans une interview de 1997, que ce public était pour une bonne part composé de soldats américains alors basés à Wiesbaden.

Le premier set se poursuit, énergique mais sans autre moment vraiment remarquable. Je regrette que, ce soir, Keith soit plutôt en retrait. Néanmoins, on sent cette pêche et cette joie qui avait pris possession du Dead lors de cette tournée, comme une motivation spéciale, due probablement au fait que la bande de cowboys était en pleine conquête de nouveaux territoires.

Le deuxième set commence par un Good Lovin' dont la jam est jouée sur un tempo plus rapide que d'habitude. On dirait que le groupe est très excité. On sait depuis l'album de 1995 que cette seconde partie va être exceptionnelle. Hormis ce Good Lovin' et le Dire Wolf qui vient après, ce second set n'est constitué que de deux longues suites.

La première débute avec Truckin', sur lequel Bill joue remarquablement, comme s'il avait dix bras et autant de jambes. Jerry n'est pas en reste et assure furieusement. The Other One nous plonge de manière ingénieuse dans des mondes divers, comme souvent à cette époque, et les musiciens n'en finissent pas de toujours le relancer (36 mn !). 1972 est selon moi la dernière année des grands The Other One intergalactiques, et cette tournée, pour notre bonheur, n'en manque pas. La suite continue avec Comes a Time et se termine par Sugar Magnolia. Arrivé à ce point du concert, on n'espère plus qu'un rapide rappel tellement on a été comblé, mais le Dead est encore loin d'avoir tout dit et se lance dans la seconde grande suite de la soirée. On n'en a pas fini avec les jams !

Et ça repart ! Pig Pen et la bande nous offrent l'un des trois seuls Turn on Your Lovelight de la tournée, et — merde ! — qu'est-ce que ça donne envie de danser ! Puis peu à peu tout devient magique, le Dead est au sommet de son pouvoir. Les jams partent dans tous les sens et s'imbriquent les unes dans les autres. Hé ! ce n'est plus Lovelight, là, on a changé de direction, on est AILLEURS ! Territoires jamais défrichés. Mars, Vénus, voire autre système solaire, ou bien voyage dans le temps, va savoir ! À un moment, la moitié du groupe joue Goin' Down the Road Feeling Bad pendant que l'autre moitié joue Not Fade Away, ET ÇA FAIT SENS ! De quoi devenir fou ! Et puis Not Fade Away finit par s'installer, tout le monde joue bien ensemble, le tempo est en place, solide, on est revenus sur terre… Non ! MIRAGE ! Tout se transforme à nouveau, et de ce chaos finit par surgir Goin' Down. Unique ! Depuis 1995, je ne peux pas écouter cette jam sans en avoir des frissons le long de la colonne vertébrale — et beaucoup d'amour pour le Dead.

À mon palmarès, après les soirées des 14 et 24 avril on tient là le troisième grand concert de la tournée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jubeph
Nouveau


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 20/11/2011

MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   Dim 20 Nov 2011, 2:06 pm

Bonjour

Une question, je ne retrouve pas dans les articles de presse cette photo de l'Olympia, pour moi une des plus belle.

J'étais juste au dessus de Jerry, enfin la veille, car je crois que celle ci est prise le 04 mai!!

Quand vous aurez écouter le concert du 03, est ce que Casey jones est entier car sur toutes les bandes, il manquait la fin.


[img] [/img]


Cette photo est le fond d'écran de mon Iphone depuis bien longtemps et je ne m'en lasse pas.


Merci

Phil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Europe '72 The Complete Recordings   

Revenir en haut Aller en bas
 
Europe '72 The Complete Recordings
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Grateful Dead - Winterland 1973: The Complete Recordings (2008) - 10 CD
» 01/07 : Lightnin' Hopkins - The Complete Aladdin Recordings
» Ray CHARLES - Complete Recordings 1946-1952 (2011)
» Muddy Waters : The Complete Plantation Recordings (1993)
» Skip James : The Complete 1931 Recordings (2004)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 710 Ashbury Street ::  :: Les Autres Lives et Coffrets-
Sauter vers: